nov 7, 2014

Posted by | 0 Comments

Blabla#10 : archiviste + blogueuse beauté = incompatibilité ?

Hello vous ! ☼



**


Je ne sais pas vous, mais je ne cesse d’être entourée de clichés, de stéréotypes en tout genre qui s’appliquent à tout et parfois n’importe quoi : cheveux, lunettes, profession, langage, taille, passions, …. Tout au long de ma jeunesse (non pas que je sois une vieille maintenant hein..) j’ai eu le droit successivement à différents clichés vite devenus agaçants : je suis grande parce que j’ai bu beaucoup de soupes, je suis c###e parce que je suis blonde, je ressemble à une taupe/serpent à lunettes parce que je suis myope, je suis pourrie gâtée ascendant capricieuse parce que je suis fille unique, j’ai fait littéraire parce que je suis nulle en matières scientifiques/maths, j’ai des kilos en trop mais c’est pas grave parce que je suis grande, et cetera…. Je pensais – naïvement – en finir avec ces clichés collés à la peau une fois adulte mais, grave erreur de ma part, je suis fonctionnaire de la fonction publique territoriale ET blogueuse beauté. Ajoutez à cela : blonde à lunettes, fille unique, littéraire, pas-de-calaisienne & timide maladive et vous obtenez un cocktail multi-saveurs de stéréotypes !!! Le top du top du gratin des stéréotypes !!



**


Lorsque je rencontre des gens pour la première fois, je redoute deux questions : « tu habites où ? » et la traditionnelle – et inévitable – « et sinon tu fais quoi dans la vie ? ». Je n’ai pas honte mais la plupart du temps je reste vague afin d’éviter tout collage d’étiquettes au bout de 5 minutes de conversation. Pour mon lieu de résidence, lorsque je dis mon département je n’échappe pas au traditionnel combo : pluie, froid, ch’ti & pôle nord. Ces idées-là resteront encore longtemps ancrées dans les mœurs je pense mais au moins on peut continuer la conversation. Là où ça se corse c’est lorsqu’on me pose la seconde question…. La réponse est à 99.99% suivi d’un silence inter-galactique d’au moins 5 minutes. Un gros blanc où la personne en face est très mal à l’aise car soit elle ignore ce que c’est qu’un archiviste soit elle a en tête tous les clichés possibles de ma profession. Je n’ai jamais compris ce malaise d’ailleurs… Toujours est-il que je ne sais plus trop quoi dire lorsqu’on me demande mon métier. Archiviste ? On confonds avec bibliothécaire et on imagine la vieille fille aigrie avec des lunettes, un chignon et un chat au fond de sa cave.Fonctionnaire de la fonction publique territoriale ? On réponds aussi feignants, jamais contents, toujours en RTT. Archiviste et blogueuse? Alors là c’est le choc.



**


A vrai dire, j’ai les lunettes, le chat & le chignon et les magasins d’archives sont à la cave ou au grenier bien souvent mais je ne suis pas une vieille fille lol Je ne suis pas feignante sinon j’aurai pris un arrêt de travail lorsque je me suis blessée assez sérieusement et je ne me lèverai pas à 5h du mat’ pour enchaîner avec 3h de transports aller-retour toute la semaine. J’ai l’impression que mon métier est connoté négativement. Alors, oui, on va pas se mentir, il y a de la poussière et des moisissures. Contrairement aux images qu’on vous montre à la télé mes gants et ma blouse sont noirs et non blancs. Bien que mon métier ne soit pas d’être gardienne des poussières & moisissures, il y a une image peu glamour qui y est associée alors que c’est un métier fascinant… Alors forcément quand vous dîtes qu’à côté vous êtes blogueuse beauté ça provoque un certain choc ! Je vais vous faire une confidence. Moi-même, je ne maquille pas pour aller travailler puisque je suis allergique aux poussières & moisissures en question. Se maquiller quand son visage démange à longueur de journée non merci… Alors, forcément quand on a les clichés en tête et/ou qu’on me voit au travail avec ma blouse, mes gants, mon chignon et sans maquillage… on a dû mal à croire qu’une fois la porte du bureau refermée, je suis blogueuse beauté et je pense même que ça provoquerait l’hilarité chez certaines personnes que je côtoie régulièrement sur mon lieu de travail…



**


Là aussi, les termes « blogueuse beauté » apportent leur lot de clichés (merci certains journalistes….). Je serai donc entre autres :
– écervelée : ah bon ? Je comprends pas pourquoi j’ai validé mes deux années de lettres supérieures avec mention alors…
– superficielle et portée sur mon apparence : on reparle de la blouse, des gants et des baskets noirs & du no make-up en société ?
– payée par les marques et subjective pour recevoir encore plus de cadeaux/d’argent : ok, certaines sont peut-être payées ou reçoivent des produits des marques mais n’en sont pas moins objectives pour autant. J’ai plusieurs exemples en tête de personnes qui n’hésiteront pas à dire qu’elles n’aiment pas le produit même si elles l’ont reçu gratuitement. Ici, le blog n’est pas monétisé et il n’y a pas de partenariats. Je paye mon hébergeur et les produits que je vous présente avec mon petit salaire.



**


Alors oui, mon métier est loin des paillettes et du glamour mais je ne vois pas ce qui justifierait que je n’ai pas le droit d’aimer prendre soin de moi et de me maquiller ni même d’en faire un blog pour en parler avec d’autres personnes qui ont le même intérêt pour cet univers. Sincèrement, j’en ai plus qu’assez des clichés qui régissent notre société. Comme si tout devait être codifié, rangé dans une case bien définie sans la moindre fantaisie pour rassurer ceux qui n’osent pas. Car au fond combien n’ont jamais osé se lancer dans une activité ou la réalisation d’un rêve à cause des clichés & du jugement ? Je pense également – et cela n’engage que moi – que ce sont ces clichés qui sont également à l’origine de certaines haines et discriminations qui n’auraient pas lieu d’être. Il faut arrêter de vouloir m’être tout le monde dans le même panier. Ce n’est pas parce qu’il y en a un qui a fait telle chose que tous les autres qui sont comme lui vont forcément faire de même. Je rêve d’un monde où les clichés n’existent plus, où les gens font preuve d’ouverture d’esprit et écoutent ce que les autres ont à leur dire. Où chacun pourrait exprimer sa personnalité unique et pourrait réaliser ses rêves en faisant fi des jugements. Je crains malheureusement que ce jour n’est pas prêt d’arriver…



**


Et vous, souffrez-vous des clichés? Qu’en pensez-vous?



**


J’espère que l’article vous aura plu. Merci et bravo si vous avez tout lu ! ☺L’article étant un peu long, il est publié avec près d’une heure de retard et j’en suis désolée. Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end prolongé pour les plus chanceux d’entre vous. On se retrouve la semaine prochaine pour un tutoriel (dont vous avez pu voir des previews sur les réseaux sociaux du blog) avec la palette Sleek et un article spécial « envers du décor ». ☺



Share on Google+0Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Email this to someone

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>