fév 26, 2014

Posted by | 0 Comments

« De la rage dans mon cartable » ou comment briser la loi du silence !

Bonjour à toutes et à tous ! ☺


Aujourd’hui, je voulais absolument vous parler d’un livre que j’ai acheté hier soir et que j’ai lu d’une traite ce matin. Il s’agit du témoignage de Noémya Grohan, De la rage dans mon cartable, au sujet d’un sujet parfois tabou : le harcèlement scolaire.


**



**


Résumé :


« Solitaire par défaut
Démolie par des mots 
Leur mot d’ordre n’est pas beau
C’est « tolérance zéro »…
 
« Je crois que c’est après cet épisode que j’ai commencé à mettre un mot sur ce qui m’arrivait. La solitude, le sentiment de décalage, dès le début, je les avais déjà ressentis. Le harcèlement scolaire, c’était un mot plus grave. Mais plus les jours passaient, plus l’évidence était là, sous mes yeux. Je n’étais pas qu’une élève chahutée par quelques meneurs. Beaucoup d’autres les avaient imités et me traquaient en permanence. J’étais devenue une cible. »
 
 L’histoire de Noémya ressemble à beaucoup d’autres.
Elle a décidé de la raconter et de s’en sortir. 
Voici son témoignage. »


**


Mon avis : Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je suis une ancienne victime du harcèlement scolaire. Si vous êtes arrivées depuis peu de temps, vous pouvez trouver mes deux premiers articles sur le sujet : ici et . Je prévois par ailleurs de vous en faire un troisième sur le sujet. Enfin, bref, revenons à nos moutons. Je n’avais pas prévu d’acheter ce livre tout de suite mais une discussion récente sur mon passé m’a fait changer d’avis.


Je reproche tout d’abord aux libraires de sous-estimer le sujet. Si la première fois que j’ai vu le livre il était plus ou moins en vue dans le rayon jeunesse, lorsque j’ai voulu l’acheter hier soir (dans une autre librairie), non seulement le vendeur n’avait pas l’air de connaitre mais en plus le livre était caché au beau milieu de pleins d’autres livres, sur une étagère où personne ne va… mouais niveau valorisation on a vu mieux ! Pourtant, selon moi, ce type de livres devrait être mis en avant et pas seulement au rayon jeunesse. Le harcèlement scolaire concerne les élèves mais aussi les parents, les professeurs et les établissements scolaires.


J’ai beaucoup aimé ce livre et en tant que littéraire, j’apprécie la plume de l’auteur. On sent à la lecture que le récit n’est pas fait pour faire pleurer les chaumières mais bien pour faire réagir. Le récit est juste, les mots bien choisis et l’ensemble relate très bien ce qu’endure presque toutes les victimes du harcèlement scolaire et n’oublie pas d’évoquer les conséquences sur le long terme. Le tout est ponctué par les textes de rap de l’auteur qui sont agréables à lire.


La personne ayant écrit ce livre, Noémya Grohan, est aujourd’hui engagée dans la lutte contre le harcèlement scolaire et je l’admire pour cela. J’admire également la force qu’elle a eu de publier son témoignage, de répondre à des interviews et même de participer à des reportages télévisés car moi-même je voulais publier mon témoignage mais je n’en ai jamais eu le courage… Peut-être qu’un jour qui sait je franchirai le cap…


Je recommande vraiment ce livre à tous : aux anciennes victimes & victimes actuelles, aux parents, professeurs et membres des structures scolaires, aux harceleurs pour qu’ils comprennent les conséquences de leurs actes. Pour aller encore plus loin, vous pouvez aussi retrouver des témoignages ou déposer les vôtres sur la page Facebook gérée par l’auteur : Harcèlement scolaire : VENEZ BRISER LE SILENCE.


**


GROHAN Noémya, De la rage dans mon cartable
Hachette Témoignages, 11.90 €


**


N’hésitez pas à réagir sur le sujet ;)
Pour ma part, je vous dis à vendredi !
Des bisous ♥


Share on Google+0Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Email this to someone

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>